Cérémonie du 74ème anniversaire de l’arrestation et de la déportation de 14 résistants cheminots le 2 février 1944

Commémoration à la Rotonde dépôt SNCF de Chambéry, vendredi 2 février 2018.

Après les remerciements aux personnalités, portes-drapeaux, associations, voici quelques extraits du discours de Henri Gottero, président du comité du Sud-Est de la FNCAC.

Mesdames, Messieurs, les Anciens Combattants Cheminots vivent une période intense d’actions mémorielles.

Cette cérémonie revêt en cette année 2018, un caractère particulier.

Elle se situe en effet au lendemain des commémorations du centenaire de la catastrophe ferroviaire de SAINT-MICHEL-DE-MAURIENNE du 12 décembre 1917.

Comment ne pas saluer ici, l’oeuvre de Mémoire considérable accomplie en Maurienne, par les communes, par les très nombreuses associations, par les Etablissements scolaires, afin que le centenaire de la plus grande catastrophe ferroviaire survenue en France, soit dignement inscrit dans notre mémoire nationale ?

Je rends hommage à ce travail considérable de mémoire accompli par tous les acteurs, par tous les bénévoles concernés.

Notre cérémonie de ce jour est située entre ce centenaire et celui que nous préparons, avec les commémorations, le 11 novembre prochain, de la fin de la 1ère guerre mondiale.

Notre cérémonie nous rappelle que pendant la 2ème guerre mondiale aussi, les cheminots ont été au coeur des enjeux de stratégies guerrières et meurtrières.

L’hommage à la mémoire de ces 14 résistants cheminots arrêtés et déportés, nous rappelle que les résistants cheminots ont payé un lourd tribut dans la résistance Française, dans la lutte contre le nazisme, pour la libération de la FRANCE :

809 d’entre eux ont été fusillés, 1157 sont morts en déportation, au total, 8 938 cheminots sont morts pour la FRANCE et 15 977 seront blessés.

Mesdames, Messieurs, n’oublions pas que les chemins de fer ont été des moyens de faire les guerres. 

Moyens de guerres pour les nazis... pour les résistants... pour les militaires et les Gouvernements.

Les sacrifices innombrables des Cheminots au cours des deux guerres mondiales, sont aujourd’hui comme l’un des traits d’union les plus noirs de l’Histoire de notre Pays.

En ces instants, soyons unis dans un même recueillement, dans un même hommage à la mémoire des 14 cheminots arrêtés et déportés de La Rotonde.

  • Dernière modification : mercredi 23 mai 2018.

Copyright © 2010 - 2018. Souvenir Français Savoie. - Mentions légales - Conception : Chris Info Plus