Cérémonie devant la stèle Emile Hermann

le 11 juillet 2019

En présence de Nathalie LAUMONIER, Conseillère départementale, Frédéric BRET, Conseiller Départemental et maire de La Ravoire, de Frédéric Mareschal Délégué Général du Souvenir Français de Savoie, Jean-Noël Parpillon, délégué général honoraire, Michel Arnaud et Jean-Yves Sardella, délégué généraux adjoints, de membres des comités du Souvenir Français de La Ravoire, Montmélian, St Alban-Leysse, Chambéry-Cognin, d’associations d’Anciens Combattants et seize portes-drapeaux.

René Springolo, président du comité du Souvenir Français de La Ravoire, a retraçé les derniers moments d’Emile Herman tombé sous les balles de l’occupant nazi, ce 11 juillet 1944.

Histoire

Cette stèle nous rappelle que le 11 juillet 1944, ce dernier et son compagnon, Camille Marchetti, étaient en mission de liaison entre le commandement F.T.P.F. et le maquis de “Bornettes” en Bauges où ils se rendaient. Interpellés par une patrouille allemande et porteurs d’un pli et d’un revolver pour deux, ils réalisent que leur seul salut est dans la fuite. Emile Hermann fait feu sur les allemands tout en s’enfuyant, mais atteint par une rafale, il meurt immédiatement. Son camarade, bien que blessé grièvement au thorax et à l’épaule, réussit à s’enfuir le long de la Leysse et à rejoindre la maison d’un résistant de Saint-Alban. Source : La Ravoire – Son histoire - 2000 

Emile HEmile Hermanerman au 13ème BCA avant sa mise en congé d’armistice et son engagement aux FTP. A noter les deux Croix de guerre.

Coll. Privée – Chronique des années de plomb – Chambéry 1940-19144- J. Laurent-2000)

 

 

 

  • Dernière modification : jeudi 14 novembre 2019.

Copyright © 2010 - 2019. Souvenir Français Savoie. - Mentions légales - Conception : Chris Info Plus