Un aixois - Charles-Antoine Luguet - Général de Division Aérienne

Un des As de l’aviation des deux guerres mondialesGénéral Luguet

Fils de Claudius Luguet et Marie-Magdeleine Dupasquier, négociants en vins 19 avenue du lac à Aix les Bains, Charles-Antoine Luguet naît le 5 juin 1896.

Écolier exceptionnel, il collectionne les premiers prix entre 1906 et 1912, de la sixième à la première à Notre-Dame de la Villette (La Ravoire).  En Octobre 1912, Charles-Antoine est admis en math-élem au lycée Sainte-Geneviève de Versailles pour préparer en trois ans le concours 1915 de l’École Polytechnique.

Les femmes et les hommes Compagnons de la Libération

Par Jean-Yves Sardella, délégué général adjoint de Savoie

 La croix de la Libération

Après le bref exposé sur Daniel Cordier, nous ne pouvions passer sous silence l’Ordre de la Libération.

 

L'insigne de l'Ordre de la Libération est la croix de la Libération.

Elle a été conçue début 1941 par le lieutenant des Forces françaises libres Tony Mella et la maquette réalisée par la succursale londonienne du joaillier Cartier selon certaines recommandations du général de Gaulle lui-même.

Le titre de « Compagnon » de la Libération a été décerné pour récompenser les personnes, les unités militaires et les collectivités civiles se signalant dans l'œuvre de libération de la France et de son empire.

Daniel Cordier, Compagnon de la Libération, nous a quittés

Ancien résistant secrétaire de Jean Moulin pendant la seconde guerre mondiale 

Par Jean-Yves Sardella, délégué général adjoint de Savoie

 

Photo1 cordier 2 Le Monde

"Je n’ai pas commis d’autre exploit que celui de rester libre."

 

Daniel Cordier, né le 10 août 1920 à Bordeaux et mort le 20 novembre 2020 à Cannes.

Ancien Camelot du roi, il s'engage dans la France libre dès juin 1940. Secrétaire de Jean Moulin en 1942-1943, au contact de qui ses opinions ont évolué vers la gauche, il lui a consacré une biographie en plusieurs volumes de grande portée historique. Fait compagnon de la Libération en 1944, il est, après la guerre, marchand d'art, critique, collectionneur et organisateur d'expositions, avant de se consacrer à des travaux d'historien.

 

Le Général de Brigade Henry Amable Alexandre de SARRET

1767 – 1794

Par Frédéric Mareschal, délégué général du Souvenir Français de Savoie - 2020

 

Ses origines – Sa prime jeunesse

Henry Amable Alexandre de Sarret est né le 6 septembre 1767 à Millau (Aveyron) de noble Jean de Sarret, avocat au parlement et échevin de la ville de Millau, et de dame Marguerite Geneviève de Mignon.

Issu de l’aristocratie aveyronnaise, il était tout d’abord destiné à la médecine ; discipline qu’il étudia à Montpellier. Mais, en 1784, alors âgé de 17 ans, il décida de s’engager dans l’armée. Il partit pour l’Espagne et incorpora tout d’abord le régiment wallon de Brabant. Promu lieutenant, il rejoignit le corps royal du Génie.

Centenaire du Soldat Inconnu

11 novembre 1920 - 11 novembre 2020

Le Soldat Inconnu et l’Arc de Triomphe à Paris1 A Thin dépose le bouquet

En ce 11 novembre 2020, nous commémorons le 102e anniversaire de la fin de la 1e Guerre Mondiale mais également le 100e anniversaire de la tombe du Soldat Inconnu le 11 novembre 1920, sous l’arc de Triomphe.

Pourtant son histoire est peu connue.

On ne sait pas qui il est, ni où et comment il est mort. Tout ce qu’on sait, c’est qu’il est mort pour la France, quelque part sur le front, un jour de l’une de ces quatre terribles années de guerre.

Après la signature de l'Armistice à Rethondes, dans l’Oise, le 11 novembre 1918, la France entame une longue période de deuil : 1,4 million soldats sont morts ou disparus, 3,6 millions sont blessés, plus de 500.000 ont été faits prisonniers. Les corps des soldats sont rassemblés et inhumés dans des cimetières militaires et des nécropoles nationales, comme Notre-Dame-de-Lorette, dans le Pas-de-Calais, ou Douaumont, dans la Meuse.

Les ossuaires regroupent les corps non identifiés. Toutes les communes élèvent des monuments aux Morts.