Commémoration des combats de la libération du 22 août 1944

Samedi 22 août 2020, la commémoration  des combats de la libération du 22 août 1944, s'est déroulée à Chignin en présence de Messieurs Michel Ravier, maire de Chignin, de Christophe Pierreton, maire de Barby,  de la Délégation du Souvenir Français représentée par Frédéric Mareschal, délégué général, Jean-Yves Sardella, délégué général adjoint, des comités de La Ravoire et Montmélian, des Anciens Combattants,de l'ANACR.

Une première cérémonie s'est déroulée au monuments aux Morts de Barby en hommage à Claudius Manon natif de la commune. Elle fut suivie par une seconde cérémonie à Chignin, à la stèle route départementale 1006, en hommage à Claudius Manon et Robert Govard,

Ce 22 Août 1944, juste avant la Libération de Chambéry, Claudius Manon était en "opération", avec une vingtaine de ses camarades, dans le secteur de St Anthelme à Chignin, quand, sur la route en contre-bas, est arrivé un convoi allemand. Le groupe de maquisards a été pris sous le feu de l'ennemi et Claudius Manon, 22 ans, et son camarade Maurice Govard ont été mortellement touchés.

Cérémonie devant la stèle Emile Hermann

le 11 juillet 2020

Le 11 Juillet 2020 Le Souvenir Français du canton de La Ravoire a tenu comme chaque Année la cérémonie de la stèle Emile Hermann au parking relais du carrefour de La Trousse.

En présence de Frédéric BRET, Conseiller Départemental, Alexandre Gennaro,maire de La Ravoire, de Mme Chantal Giorda, 1ère adjointe au maire, de Frédéric Mareschal Délégué Général du Souvenir Français de Savoie, Jean-Yves Sardella, délégué général adjoint, de membres des comités du Souvenir Français de La Ravoire, Montmélian, St Alban-Leysse, Chambéry-Cognin, d’associations d’Anciens Combattants et dix-sept portes-drapeaux.

René Springolo, président du comité du Souvenir Français de La Ravoire, a retraçé les derniers moments d’Emile Hermann tombé sous les balles de l’occupant nazi, ce 11 juillet 1944.

Dépose de la gerbe du Souvenir Français ,par notre  délégué général Frédéric Mareschal et Madame Christiane Bert-Marcaz présidente du comité de St Alban-Leysse, la gerbe de la Mairie par Alexandre Gennaro (maire) et Madame Chantal Giorda

le président du comité donne rendez-vous en 2021

 

Histoire

Cette stèle nous rappelle que le 11 juillet 1944, ce dernier et son compagnon, Camille Marchetti, étaient en mission de liaison entre le commandement F.T.P.F. et le maquis de “Bornettes” en Bauges où ils se rendaient. Interpellés par une patrouille allemande et porteurs d’un pli et d’un revolver pour deux, ils réalisent que leur seul salut est dans la fuite. Emile Hermann fait feu sur les allemands tout en s’enfuyant, mais atteint par une rafale, il meurt immédiatement. Son camarade, bien que blessé grièvement au thorax et à l’épaule, réussit à s’enfuir le long de la Leysse et à rejoindre la maison d’un résistant de Saint-Alban. Source : La Ravoire – Son histoire - 2000 

2020 - Cérémonie 8 mai - Barby - Challes-les-Eaux

C'est en comité restreint que se sont déroulées les cérémonies du 75è anniversaire de la victoire du 8 mai 1945.

2020 - Cérémonie 8 mai - Saint Baldoph

Huit personnes ont participé à cette cérémonie particulière Le Maire Christophe Richel a tenue à associer tous les enfants de l'école des sources représentés par Emma qui portait la gerbe. des Fleurs ont été déposé au carré Militaire du cimetière.

Alain Coudrot représentait la base Aérienne de Ambérieu, Pierre Gathié les Anciens Combattants. Valentin Hachet porte-drapeau et délégué défense avec Alain Poënsin ( képi gris ) représentait le Souvenir Français et Guillaume Bergamin représentant la brigade de Challes

2020 - Cérémonie du 8 mai - La Ravoire

Dans un contexte unique et malgré l'épidémie de Covid 19 la commune de La Ravoire a tenu à commémorer le 8 mai 1945, 75e anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale un comité restreint s'est rassemblé au monument aux morts de la commune pour le dépôt de gerbe de la commune en hommage à toutes les victimes civiles et militaires Frédéric Bret

était entouré des représentants des anciens combattants,  du Souvenir Français et de leurs porte-drapeaux

Assemblée annuelle du Comité de La Ravoire

Samedi 15 février, le comité de La Ravoire, a tenu son assemblée annuelle à Saint Jeoire Prieuré.

Après un dépôt de gerbe au monument aux morts, le Président R. Springolo, en présence de Nathalie Laumonnier, conseillère Départemental, de Michel Arnaud et Jean-Yves Sardella Délégués Généraux Adjoints, a ouvert la séance avec une pensée aux adhérents absents pour cause de maladie ou raison familiales. Un hommage fut rendu à nos militaires tombés en OPEX (OPération EXtérieures) avec une pensée aux adhérents et leurs épouses qui nous ont quittés dans l'année.

  • Rapport moral des actions en 2019 par le vice-président Pascal Springolo
  • Bilan financier par la trésorière Josette Mollaret.

Après les interventions des délégués généraux adjoints, René Springolo procéda à la remise de médailles du Souvenir Français (bronze avec diplôme) à messieurs : Marc Chauvin, Frédéric Bret et Thierry Gérard

Le président remercie de leur présence Mesdames Brigitte Weber et Catherine Sibil responsables de la classe citoyenneté Défense du Lycée des Métiers du Nivolet de La Ravoire et le jeune porte-drapeau Mathis Vimart.

La séance est levée  et tout le monde se retrouve autour du  verre de l'Amitié offert par la commune et son maire monsieur Jean-Marc Léoutre, présent

Signature d'une Convention

entre le lycée Le Nivolet à La Ravoire

et le Souvenir Français

la Convention de Partenariat entre le Souvenir Français et le lycée des Métiers Le Nivolet à La Ravoire, a été ratifiée ce jeudi 14 novembre 2019.

En présence de Monsieur Yves FIORETTI, chef d’établissement en exercice, et Mr Frédéric Mareschal, Délégué Général du Souvenir Français SAVOIE, d'élèves de la Classe défense et Sécurité Globale et de leurs professeurs, de Jean-Yves Sardella, délégué général adjoint, de René Springolo, président ddu comité de La ravoire et de Claude Léger, président des Anciens combattants de Challes les Eaux

 

Commémoration du 101 anniversaire de l'Armistice 1918

Le comité de La Ravoire a participé aux cérémonies de LaRavoire, Challes les Eaux et Saint Jeoire Prieuré.

 

Hommage aux morts en Opérations Extérieures

Le Souvenir Français a souhaité célébrer à Challes-les eaux ce 11 novembre comme le préside le président de la République en ce jour, une cérémonie d'un monument des combattants mort pour la France en OPEX aujourd'hui, ici nous rendons hommage au caporal-chef Cédric Roger François CRUPEL tombé en Afghanistan en  2005 pour nous Souvenir Français, pour vous les anciens Combattants,

Cédric est une lumière qui éclaire notre présent

Il doit demeurer une lumière pour l'avenir.

Cédric est ici le représentent de la France ! De notre Nation

Car une Nation sans Histoire n'est pas une Nation !

Au nom du Souvenir Français, mais aussi au nom de toutes les associations combattantes que je remercie de leur présence, nous allons déposer le Rosier de la Mémoire du Souvenir Français je veux lui dire Merci.

A NOUS LE SOUVENIR - A LUI L'IMMORTALITÉ

Commémoration des combats de la libération du 22 août 1944

Jeudi 22 août 2019, commémoration  des combats de la libération du 22 août 1944, s'est déroulée à Chignin ce mercredi 22 août 2018 en présence de Messieurs Michel Ravier, maire de Chignin, de Christophe Pierreton, adjoint au maire de Barby,  de la Délégation du Souvenir Français représentée par Edith Sardella, Trésorière et Arlette Routin, secrétaire , des comités de La Ravoire, Saint Alban Leysse et Montmélian, des Anciens Combattants,de l'ANACR.

Une première cérémonie s'est déroulée au monuments aux Morts de Barby en hommage à Claudius Manon natif de la commune. Elle fut suivie par une seconde cérémonie à Chignin, à la stèle route départementale 1006, en hommage à Claudius Manon et Robert Govard,

Ce 22 Août 1944, juste avant la Libération de Chambéry, Claudius Manon était en "opération", avec une vingtaine de ses camarades, dans le secteur de St Anthelme à Chignin, quand, sur la route en contre-bas, est arrivé un convoi allemand. Le groupe de maquisards a été pris sous le feu de l'ennemi et Claudius Manon, 22 ans, et son camarade Maurice Govard ont été mortellement touchés. Il avait 22 ans.

Cérémonie devant la stèle Emile Hermann

le 11 juillet 2019

En présence de Nathalie LAUMONIER, Conseillère départementale, Frédéric BRET, Conseiller Départemental et maire de La Ravoire, de Frédéric Mareschal Délégué Général du Souvenir Français de Savoie, Jean-Noël Parpillon, délégué général honoraire, Michel Arnaud et Jean-Yves Sardella, délégué généraux adjoints, de membres des comités du Souvenir Français de La Ravoire, Montmélian, St Alban-Leysse, Chambéry-Cognin, d’associations d’Anciens Combattants et seize portes-drapeaux.

René Springolo, président du comité du Souvenir Français de La Ravoire, a retraçé les derniers moments d’Emile Herman tombé sous les balles de l’occupant nazi, ce 11 juillet 1944.

Histoire

Cette stèle nous rappelle que le 11 juillet 1944, ce dernier et son compagnon, Camille Marchetti, étaient en mission de liaison entre le commandement F.T.P.F. et le maquis de “Bornettes” en Bauges où ils se rendaient. Interpellés par une patrouille allemande et porteurs d’un pli et d’un revolver pour deux, ils réalisent que leur seul salut est dans la fuite. Emile Hermann fait feu sur les allemands tout en s’enfuyant, mais atteint par une rafale, il meurt immédiatement. Son camarade, bien que blessé grièvement au thorax et à l’épaule, réussit à s’enfuir le long de la Leysse et à rejoindre la maison d’un résistant de Saint-Alban. Source : La Ravoire – Son histoire - 2000 

Emile HEmile Hermanerman au 13ème BCA avant sa mise en congé d’armistice et son engagement aux FTP. A noter les deux Croix de guerre.

Coll. Privée – Chronique des années de plomb – Chambéry 1940-19144- J. Laurent-2000)

 

 

 

Cérémonie à la Stèle des fusillés à Challes-les-Eaux

Jeudi 20 juin une cérémonie en hommage aux otages du Valromey fusillés ici, à Challes-les-Eaux le 20 juin 1944 s'est déroulée en présence des élus de Barby et Challes-les-Eaux, de représentants d'associations, de familles des fusillés, des  porte-drapeaux venus du Valromey ainsi que de la Savoie. La délégation générale du Souvenir Français était représenté par Mmes E. Sardella, trésorière et A. Routin secrétaire et Mr M. Arnaud, délégué général Adjoint.

A la mémoire des 19 otages du Valromey fusillés à Challes-les-Eaux le 20 juin 1944

Le 20 juin 1944, 19 personnes étaient fusillées par les allemands au lieu-dit « LES ROCHETTES » sur la commune de Challes-les-Eaux, en limite de celle de Barby.

CAUSE DE L A PRISE DES OTAGES.

  • · La situation sur le terrain.

Le secteur concerné du département de l’Ain est délimité grossièrement à l’est et au sud par le Rhône, à l’ouest par la rivière de l’Ain et au Nord par la région de Nantua.

Géographiquement c’est le sud du Jura, donc constitué de montagnes moyennes, dont les chaines parallèles orientées nord-sud, boisées, ne sont pas toujours d’un accès facile. De nombreux villages s’y trouvent néanmoins.

C’est de cette situation favorable dont ont profité les maquis de l’Ain.

Certains résistants formaient de véritables camps sur les hauts plateaux, tandis que d’autres étaient immergés dans la population, les uns aidant les autres pour ce qui était de l’armement et du ravitaillement.

Dans ce contexte, Le VALROMEY et les cantons limitrophes d’HAUTEVILLE et de VIRIEU-LE-GRAND nous intéressent plus particulièrement, puisque les malheureux fusillés de CHALLES-LES-EAUX en étaient originaires.

C’est un secteur drainé par la rivière SERAN limité à l’ouest par la CLUSE des HÖPITAUX et le Plateau d’HAUTEVELLE, à l’est par la montagne du GRAND COLOMBIER, avec tous les atouts décrits précédemment.

  • · L’activité résistante.

Elle s’organise surtout à partir du début de l’année 1943, après l’occupation de la « Zone Libre » par les allemands en novembre 1942 et à l’institution du service obligatoire en Allemagne (S.T.O.)

La situation se durcit à partir du début de l’année 1944.

Le 2 février un accrochage sévère a lieu à RUFFIEU entre un convoi allemand et les maquisards, ce qui déclenche  3 jours après, une opération de représailles menée par des éléments de la 157ème division d’infanterie de montagne de réserve de CHAMBERY.

Pendant une dizaine de jours, rafles et déportations se succèdent.

Le 6 juin c’est le débarquement en NORMANDIE et le 8 juin l’ordre d’insurrection générale donné par LONDRES.

Le 13 juin, les mêmes troupes allemandes reviennent encore une dizaine de jours. Des  centaines de personnes rallient le maquis. Les routes sont coupées, les voies ferrées ainsi que les lignes téléphoniques sont sabotées.

Des combats furieux ont lieu, cette fois les allemands n’ont plus le temps de déporter, ils fusillent.

C’est là que se situe l’épisode des 19 martyrs de Challes-les-Eaux.

 

  • · Arrestation de 20 otages le 19 juin 1944.

 

Dans la matinée  du 19 juin, les allemands ont arrêtés 20 personnes, des maquisards pour la plupart dont le maire de VIRIEU LE GRAND, qui sera relâché le lendemain..

Les otages ont été conduits à ARTEMARE où se trouvait la Kommandatur et enfermés dans une cave au centre du village route  de CULOZ où ils ont été « interrogés brutalement ».

TÉMOIGNAGES ET RENSEIGNEMENTS.

 

Le 20 juin des soldats allemands faisaient comme d’habitude des exercices de tirs sur le terrain d’aviation de Challes-les-Eaux.

Plusieurs témoins « En champ les vaches » aperçurent un petit convoi, venant de la RN 6, formé d’une traction avant, d’un camion  et d’un autre  véhicule léger s’arrêter devant l’entrée de l’aérodrome. Un homme en manteau de cuir noir est descendu du 1er véhicule et est allé discuter avec l’officier commandant les soldats à l’exercice.  

Tout de suite après les soldats sont partis, arme à la main, en courant en direction de la route de Barby.

En roulant lentement, le camion emprunta également le chemin qui traversait la partie nord de l’aérodrome menant de la RN 6 à la route de Barby, des civils y étaient debouts, les mains attachées dans le dos, et chantaient la marseillaise.

Tous arrivés sur la route de Barby,  ils ont pris la direction du lieu-dit « Les Rochettes ».

Peu de temps après une fusillade a éclaté, puis ensuite des coups de feu séparés.

Attirés par les tirs, un groupe de jeunes se sont rendus sur les lieux.

Ils ont vus des corps criblés de balles, un vrai carnage.

 Ils sont repartis en courant par peur de ce qu’il pourrait leur arriver s’ils étaient surpris sur les lieux de ce massacre.

IDENTITES DES OTAGES.

 · Commune de VIEU.

BERNARD Georges               BERNINI Joseph                  PERSCH Roger 

 Résistants capturés par les allemeands sur le territoire de la commune de TALISSIEU (01) le lendemain du sabotage du pont SNCF de MARLIEU, auquel ils avaient tous trois participé.

  • · Commune d’HAUTEVILLE.

ARNOULD Alexis             CLEARD Francis            GUILLERMET Gabriel

 Ces résistants avaient pour mission d’aller récupérer des maquisards blessés au col de la LEBE, avec une ambulance. Ils ont été capturés au cours de cette mission.

Gabriel GUILLERMET avait fait la guerre de 1914/1918.

  • · Commune de THEZILIEU.

 BILLON André                  BILLON Georges

 Résistants capturés par les allemands à la «  CROIX du PIN », commune de VIRIEU LE GRAND.

  • · Commune de ROSSILLON.

 BARRIER Joseph.

Résistant capturé par les allemands sur le territoire de la commune de VIRIEU LE GRAND.

  • · Commune de PUGIEU.

 FERLET Marcel.

Réfractaire STO, capturé par les allemands à son domicile. Il était muni d’une fausse carte d’identité.

  • · Commune de VIRIEU LE GRAND.

 GUY Jean-Marie (Gendarme)           BELOTTI Antoine

 

Résistants capturés par les allemands à la « CROIX du PIN », commune de VIRIEU LE GRAND, en allant récupérer un blessé.

  • · Commune de CONTREVOZ.

CANOVAS-LARIOS José                  DOMINGOS-SANTOS Garcia                  MARTINEZ-RUIZ Antonio               MEDINA-GONZALES Antonio

OCANA-MEDINA José                      ORTEGA-DOMINGUE Thomas                SANZ-PENA Santiago

 

Sept bûcherons Républicains Espagnols arrêtés par les allemands sur le territoire de la commune de CONTREVOZ.

Commémorations du comité de La Ravoire - 8 mai 1945

La Ravoire

2019 DL 9 mai La Ravoire

Barberaz

2019 DL 9 mai Barberaz

Saint Baldoph

2019 DL 9 mai St Baldoph

VIBRANT HOMMAGE AU GÉNÉRAL VALLETTE D’OSIA CRÉATEUR DE LA DIVISION ALPINE EN SEPTEMBRE 1944

Organisé par la Délégation Générale du Souvenir Français de Savoie, les Anciens Combattants de Challes les Eaux,
avec le concours des Thermes de Challes les Eaux et de la Municipalité de Challes les Eaux

Samedi 27 avril - Challes-les-Eaux

14h30 : Esplanade du Casino,

Après avoir accueilli les porte-drapeaux sur l’esplanade du casino de Challes les Eaux, la fanfare du 27ème BCA nous gratifia d’une aubade avant de prendre la tête du cortège, suivie des Porte-Drapeaux, devant les autorités et les membres de la famille Vallette d’Osia et un public nombreux

L’ensemble se dirigea vers le parvis de l’établissement thermal aux accents de la fanfare, où furent placées les différentes instances (Autorités, famille et porte-drapeaux), en présence d’un piquet d’honneur du 13ème BCA .

CÉRÉMONIE

Prise de parole d’ouverture par le maître de cérémonie JYS :

Mesdames, Messieurs,

« Cette manifestation en mémoire du Général Jean Vallette d’Osia et des combattants de la Division alpine est honorée de la présence, aux côtés des membres de la famille Vallette d’Osia, de :

  • Mr Jean-Michel Doose, directeur de cabinet, représentant Mr le préfet de Savoie
  • Madame Emilie Bonnivard Député de Savoie
  • Madame Martine Berthet,  Sénatrice de Savoie
  • Mme Josette Remy, Maire de Challes les Eaux
  • Mr le Général Pierre-Joseph Givre, commandant la 27ème brigade d'infanterie de montagne,
  • Mr le Général Bertrand Vallette d’Osia Commandant la 4ème Brigade d’Aérocombat
  • Mrs les colonels Thomas Noizet et Louis Marie Vallençon, Chefs de Corps des 13ème et 27ème Bataillons de Chasseurs Alpins
  • Mesdames et Messieurs les Conseillers Régionaux
  • Mesdames et Messieurs les Conseillers Départementaux (Mmes Nathalie LAUMONNIER et Christelle FAVETTA SIEYES)
  • Mesdames et Messieurs les élus
  • Mr le Général Michel Klein, président de la Fédération des soldats de montagne
  • Messieurs les Officiers Généraux
  • Mme Cécile CLERY-BARRAUD, directrice de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre
  • Mr Frédéric Mareschal, délégué général du Souvenir Français de Savoie
  • Mrs les présidents de l’Amicale des Anciens combattants de Challes les Eaux et des associations patriotiques et régimentaires
  • Mesdames et Messieurs les présidents d’associations mémorielles
  • Mesdames et messieurs les PORTE-DRAPEAUX
  • La fanfare du 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins sous la direction du chef de fanfare de l’adjudant-chef Paul-Philippe Neyrac,
  • Et le piquet d’honneur du 13ème bataillon de Chasseurs Alpins. »

Suivirent les interventions de Mr Julien Donzel, 1er adjoint et correspondant Défense de la mairie de Challes les Eaux de Mr Claude Léger, président de l’amicale des anciens combattants de Challes les Eaux de Mr Frédéric Mareschal, délégué général du Souvenir Français de Savoie, de  Mr Jean-Michel Doose, directeur de Cabinet, représentant Mr le Préfet de Savoie,

Le dévoilement de la plaque commémorative de l’implantation à Challes les Eaux du quartier général de la Division alpine, par :2019 Dévoilement plaque 1

  • le Général Pierre-Joseph Givre, commandant de la 27ème brigade d'infanterie de montagne 
  • Bruno Vallette d’Osia représentant la famille de Jean Vallette d’Osia
  • Mme Josette Remy, Maire de Challes les Eaux
  • Frédéric Mareschal, Délégué général du Souvenir Français de Savoie
  • Claude Léger, président de l’Amicale des Anciens combattants de Challes les Eaux. »

Suivi du dépôt de six gerbes par : l’Amicale des anciens combattants de Challes Les Eaux, par Mr Claude Léger,  la Délégation départementale du Souvenir Français, Mr Frédéric Mareschal, la municipalité de Challes les Eaux, Mme Josette Remy, la 27ème brigade d’infanterie de montagne, Mr le Général Pierre-Joseph Givre accompagné des colonels Thomas Noizet et Louis Marie Vallençon, Chefs de Corps des 13ème et 27ème Bataillons de Chasseurs Alpins, l’Assemblée Nationale, Mesdames Emilie Bonnivard Députée de Savoie et Martine Berthet, Sénatrice de Savoie et M. Jean-Michel Doose, directeur de Cabinet, représentant Mr le Préfet de Savoie.2019 Rond point 1

Après la sonnerie aux morts et la Marseillaise (par la fanfare du 27ème BCA), les autorités saluèrent les drapeaux des ordres nationaux et des associations patriotiques et mémorielles, avant de se rendre en cortège aux accents de la fanfare du 27ème BCA, au Rond-Point du Général Vallette d’Osia, afin d’en dévoiler la deuxième plaque par : Mme Josette Remy, Maire de Challes les Eaux, accompagnée du Général Pierre-Joseph Givre, commandant de la 27ème brigade d'infanterie de montagne et de Mr Bruno Vallette d’Osia représentant la famille Vallette d’Osia.

Puis tous se rendirent à la salle Bellevarde pour écouter la vibrante conférence-hommage au général Jean Vallette d’Osia, par Jean-Olivier Viout, Président de l’Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Savoie.

A la fin de la conférence, M. Bruno Vallette d’Osia remercia, au nom de sa famille les organisateurs de ce bel hommage, en particulier Jean-Olivier Viout, la Délégation du  Souvenir Français de Savoie et la Municipalité de Challes-les-Eaux.

Clôturé par un vin d’honneur organisé par la commune de Challes les eaux.

  • Dernière modification : lundi 30 novembre 2020.

Copyright © 2010 - 2020. Souvenir Français Savoie. - Mentions légales - Conception : Chris Info Plus