Les Comités  du Souvenir Français Savoie

Hommage aux fusillés d'Arbin le 21 juin 1944

Cérémonie organisée par le comité du Souvenir Français de Montmélian et la municipalité d'Arbin.

Dépôt de gerbe par Jean-Noël Parpillon, délégué général du Souvenir Français de la Savoie, Carlo Appratti, maire de la commune d'Arbin et Ghislain Garlatti, président du comité de Montmélian

Trois de ces fusillés ont été arrêtés, le 30 mai à Chambéry, en même temps que le commandant Georges Oreel dont le corps a été découvert le 1er juin à Chignin.

De nombreux portes-drapeaux étaient présents.

Photos 1 à 5 de J.P. Desquiens

Chignin 01 06 2017 Cérémonie à la mémoire du commandant Oreel

Ce jeudi 1er juin 2017 à 18 h00 s'est déroulé à Chignin une cérémonie, organisé par le comité de Montmélian, à la mémoire du Commandant Oreel, chef de réseau, retrouvé dans le ruisseau le 31 mai 1944.

 OREEL Willem dit Georges est né en Belgique le 15 décembre1895.

Il fut agent de liaison durant la première Guerre Mondiale en Belgique occupée.

Durant la Deuxième Guerre Mondiale il devint un des principaux agents du service de renseignements belges. Il rejoint les réseaux français à Lyon puis à Chambéry où il devint chef de réseau. Le 30 mai 1944, des agents de la Gestapo prennent en filature un agent de liaison qui les conduit directement au PC du réseau sabot de Chambéry. Ils arrêtent Georges Oreel, Elie Guiraud, Augustin Nabaru, Charles Poncet, Jules Chifflet, Marthe Dague, Madeleine Beny et Paulette Besson, en pleine réunion. Les trois femmes et Jules Chifflet sont déportés. Tous les autres, après être passés à la caserne Curial à Chambéry, sont exécutés le 21 juin à Arbin. Georges Oreel, pour ne pas risquer de parler, se rue sur une sentinelle allemande qui le tue à bout portant. Georges Oreel est décoré à titre posthume de la Croix d'Officier de l'ordre de Léopold II avec palme et de la Croix de Guerre 1940-1945 avec palme. Il reçut le titre de Citoyen d'honneur de la Ville de Chambéry, pour faits de Résistance et de la Libération du Territoire Français le 30 décembre 1944. Il est également décoré de la Croix de Chevalier de la Légion d'honneur ainsi que de la Médaille de la Résistance par le Gouvernement français.

CEREMONIE A VILLARD-LEGER CE 27 MAI 2017 AU MEMORIAL DE LA RESISTANCE DU VAL GELON ET DU VAL COISIN

Commémoration de la première réunion du Conseil National de la Résistance le 27 mai 1943

En présence de Pierre Girard-Madoux représentant de l’ANACR, des associations d’Anciens Combattants et des autorités locales.

Pour le comité de Montmélian, était présents à cette cérémonie mémorielle Pierre David, Jean-Pierre Durot, porte-drapeau du comité et Edwige Durot.

 

En effet, samedi 27 mai s’est tenue la journée nationale de la résistance. Il y a 74 ans, à cette même date, se réunissaient les représentants du futur Conseil national de la Résistance (CNR).

Pour mémoire :

La Journée nationale de la Résistance a été instaurée par la loi du 19 juillet 2013. Elle se tient chaque année le 27 mai en référence à la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR) le 27 mai 1943. Cette journée fournit l'occasion d'une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du CNR.

Son premier président fut Jean Moulin, délégué du général de Gaulle, lequel voulait instaurer ce conseil afin d'unifier les différents mouvements de Résistance qui s'étaient spontanément constitués depuis la défaite et son appel du 18 juin 1940, au lendemain de la demande d'armistice par le maréchal Pétain.

8 mai 2017 Communes de Les Marches, Arbin et Villaroux

Le Souvenir Français était présent à la commémoration du 8 mai sur la commune de Les Marches en présence du conseil municipal enfants.

les marches 8 5 17

Il était aussi présent à Arbin et à Villaroux

 

Villard-Léger 8 mai 2017 au Mémorial de la Résistance du Val Gelon et du Val Coisin

Le comité de Montmélian était présent à Villard-Leger.

Il était représenté par Pierre David, Jean-Pierre Durot porte-drapeau et Jean-Yves Sardella

Francin 8 mai 2017

Francin a célébré la commémoration de l' Armistice du 8 mai 1945 en présence d'un détachement de la Réserve du 13e BCA, des portes drapeaux Jean-Yves Sardella et Laura Billard. Les enfants des écoles ont interprété le Chant des Partisans. Etaient présentent plus de 150 personnes. Pour clore la cérémonie, le maire, Franck Villand a lu un témoignage d’un résistant francignerain, Georges Girard-Reydet, extrait d’un ouvrage « 1939-1945, Francin se souvient. » à paraître le 18 juin prochain. Il a notamment mis l’accent sur le Devoir de Mémoire, auprès des jeunes générations présentes.

Cimetière de Les Marches

Rénovation de la tombe du soldat Louis Casset

Vendredi 5 mai, les 27 élèves de cm2 de la classe de monsieur Périvolas, à Les Marches, participèrent efficacement, à l'initiative du Souvenir Français,  à la restauration de la tombe de Louis Casset, soldat de la deuxième guerre mondiale mort en Allemagne après 5 ans de captivité.

Les enfants en plus du travail manuel auront pu interroger Stéphane Zanelatto, ancien combattant et André Girard-Madoux, ancien résistant.

Ghislain Garlatti, président du comité de Montmélian du Souvenir français était accompagné pour l'occasion par Pierre Girard-Madoux de l'ANACR.

Riche après-midi pour les enfants et pour le travail de Mémoire. 

 

ASSEMBLEE GENERALE DE L' UNC-AEOVG

MYANS, le 8 avril 2017

Le comité de Montmélian s'est rendu à Myans à l'invitation de Claude Leger, président de la section de l' UNC-AEOVG de Savoie qui tenait son assemblée générale ce samedi 8 avril 2017.

De nombreux drapeaux participèrent à la cérémonie au monument aux morts

Myans 8 avril 2017 unc aeovg b

FRANCIN CONFÉRENCE EXPOSITION

Les mobiles de Savoie - La bataille de la Lizaine 1871

L’association "Les Voies de Notre Histoire" à Francin, a reçu le 24 mars, Monique Dacquin pour une conférence magistrale sur " Les savoyards et la guerre de 1870".

Pour compléter ce voyage dans l’histoire une exposition, aimablement prêtée par l’association Connaissance du canton de la Motte Servolex, sur "le 1er bataillon des mobiles de Savoie à la bataille de la Lizaine" a été présentée les 25 et 26 mars.

C’est en présence de madame Béatrice Santais, député-maire de Montmélian, de monsieur Franck Villand, maire de Francin et de ses adjoints, de Monsieur Ghislain Garlatti, président du comité du Souvenir Français de Montmélian, Edith et Jean-Yves Sardella et de nombreuses personnes que Jean-Noël Parpillon, délégué général du Souvenir Français de la Savoie, nous commenta les remarquables panneaux illustrant cet épisode tragique pour nos troupes.

André Bataillard, président de l’association "Les Voies de Notre Histoire", remercie chaleureusement Jean-Noël Parpillon et les membres du Souvenir Français pour leur implication dans cette manifestation. 

Cérémonie du 19 mars 2017 Montmélian

 

Hommage aux savoyards morts pour la patrie

Place Monge 13 janvier 2016

Une délégation du comité de Montmélian et leur drapeau était présente malgré la neige, auprès des anciens combattants et membres du Souvenir Français de Savoie conduits par le Délégué Général, Jean-Noël Parpillon, en présence de nombreuses personnalités communales et départementales, pour rendre hommage aux combattants savoyards morts pendant la guerre de 1870.

Particulièrement à noter le 1er bataillon des mobiles de Savoie engagés lors de la tragique bataille de la Lizaine, proche de Béthoncourt (Doubs), en janvier 1871.

EXPOSITION DE LA BATAILLE DE LA LIZAINE ( janv. 1871) dans les halls de l'Hôtel de Ville de Chambéry (du 9 au 29 janv. inclus). De même, les représentants du comité de Montmélian à visité l’exposition sur la bataille de la Lizaine et a assisté au vernissage de l’évènement à l’Hôtel de Ville de Chambéry.

classe ecole place caffe

les freres durot

Devoir de mémoire Souvenir Français Montmélian

Dimanche 23 octobre, a eut lieu au restaurant Viboud, la réunion annuelle du Comité de Montmélian, présidé par Ghislain Garlatti,  en présence du Délégué Général de la Savoie Jean-Noël Parpillon.

Après le rapport moral, le rapport financier, Le président Ghislain Garlatti, rappela l'importance de la quête publique traditionnelle du 1er novembre (entretien et fleurissement des tombes de soldats).

Deux rendez-vous annuels importants sont rappelés :

  • le 1er juin à Chignin et le 21 juin à Arbin.

Jean-Noël Parpillon dans son intervention rappela l'évènement National à l'initiative du Souvenir Français, du 2 décembre prochain, à Cognin 18h30.
A savoir dans le cadre des Écrivains Combattants, l'évocation littéraire de deux de nos poilus savoyards : Marcel Nenot d'Aix les Bains et Joseph Bourgeois de Chambéry, tous deux tombés au combats en 1915. De même que d'autres soldats écrivains revenus, entre autre Jean Pellerin, Henry Bordeaux.

Il termina en soulignant l'importance du Devoir de Mémoire qui doit être maintenu auprès de nos jeunes générations.

Souvenir francais montmelian 23 10 16 02

Souvenir francais montmelian 23 10 16 00

Souvenir francais montmelian 23 10 16 01

Centenaire de l'Onac VG 1916 - 2016

 

Une délégation du Souvenir Français, dont notre DG Jean-Noël Parpillon, Jean-Yves et Edith Sardella, de notre Comité et d’associations d’anciens combattants de Savoie ont participé à cette événement Mémoriel, ce jeudi 17 novembre 2016 à Belley, dans la belle salle de L’Intégral.

 

belley onac delegation savoie 17 11 16

Anniversaire de la Libération de Montmélian le 28 août 2016

Dimanche 28 août 2016, les communes de Montmélian et de Francin commémoraient le 72ème anniversaire de la Libération de Montmélian et de ses environs.

Les élus, les anciens combattants, les résistants, les portes drapeaux, les membres du Souvenir Français (comité de la Combe de Montmélian) et de nombreux habitants du canton étaient réunis autour de la stèle de Francin, à la Mémoire des sept jeunes résistants morts pour la France, lors de la libération du secteur les 23 et 24 août 1944.

Petit rappel historique :

« En ce qui concerne les journées des 23 et 24 août 1944, plusieurs récits sur le sujet furent rédigés.

L’hypothèse logique et la plus vraisemblable serait que les positions allemandes sur Francin et Montmélian auraient eu pour but de couvrir les autres colonnes en retraite qui arrivaient de Grenoble. Ils devaient contenir le plus longtemps possibles l’avance des maquisards arrivant des Bauges et des autres troupes de Libération. Les colonnes allemandes arrivant de Grenoble avaient été retardées tout le long de leur route par les harcèlements du Maquis. Ainsi les allemands en position sur Francin et Montmélian ne voyant pas arriver leurs troupes, décrochèrent pour se replier sur l’Italie, direction Pont Royal. Ils devaient très rapidement s’y rendre avant que le maquis des Bauges arrivant par St Pierre d’Albigny ne les arrête.

(Témoignage de G G-Reydet de Francin)

Dès le 20 août 1944, les troupes américaines se regroupaient entre Bourg en Bresse et Aix-les-Bains. Cette annonce inexorable interpellait avec insistance les officiers allemands.

Le 24 août 1944, leur arrière-garde quittait Chambéry en direction du Mont-Cenis par la RN.6 et les routes parallèles. Leur hantise était de franchir le Pas du Roc près de St-Michel de Maurienne. Ce rétrécissement de la vallée avec surélévation de chaque côté, constituait en effet un passage obligé mais facilement défendable par d'éventuelles armes automatiques, placées en tir convergent.

A leur arrivée au garage Mautin (Francin, face au Super U actuel), les résistants en embuscade en lisière supérieure du vignoble de Montmélian, ouvraient le feu. Leur avant-garde atteignait le talus Nord de la voie ferrée, aussitôt contre attaquée par les soldats allemands. Ce bref engagement devait coûter la vie à sept jeunes maquisards.

On n'a pas la mesure des tués ennemis. André Girard-Madoux de Planaise (20 ans à l'époque), faisait partie du groupe de maquisards venus relever leurs camarades décédés. L'arrière-garde allemande devait renouveler sa sinistre besogne le lendemain, en fusillant 11 résistants à la Centrale d’Argentine, avant leur fuite vers l’Italie. » (Récit de Pierre David)

Madame Béatrice Santais, Député-Maire de Montmélian, en présence de monsieur Franck Villand, maire de Francin, prononça son allocution, rendant hommage à ceux qui donnèrent leur vie pour que vive la France, ainsi qu’à André Girard-Madoux, seul témoin désormais de ces évènements.

Avant le pot de l’amitié offert par la commune de Francin, la cérémonie prit fin par la remise de la Croix du Combattant Volontaire avec barrette « Afrique du Nord » à Jean-Pierre Durot, porte-drapeau du Comité de la Combe de Montmélian, par son frère, le lieutenant-colonel Christian Durot. Jean-Pierre était déjà titulaire de la Croix de la valeur militaire. Il termina sa carrière militaire comme maréchal des logis au 5ème Régiment de spahis.

Presse DL Francin du 30 8 16

État de service militaire de Jean-Pierre Durot :

Engagé résiliable provisoire de 3 ans le 4 novembre 1959 au titre du 7ème Régiment de Spahis à Senlis. Service comptant du 1er novembre 1959 – classe 59/2B.

Rejoint l’Algérie le 19 décembre 1960 au 5ème Régiment de Spahis – 1er escadron stationné à Zéddine, ferme de Méziane – Régiment dissout le 15 avril 1962.

A la dissolution du 5ème Régiment de Spahis, le 1er Escadron devient la 478ème unité de Force Locale, chargée de faire appliquer les accords d’Evian.

Muté au 1er RCA, il signe un rengagement de 6 mois.

Renvoyé dans ses foyers, titulaire d’une permission de 28 jours du 3 au 30 avril 1963.

Certificat Parachutiste Préliminaire n°27152 du 04 juin 1959 7ème Région Militaire.

Diplôme de la Médaille Commémorative Agrafe Algérie SP 87752 du 1er mai 1961.

Croix de la Valeur Militaire étoile de Bronze ordre général n°22 du 15 juin 1961.

Carte et Médaille du Combattant n°39419 du 16 février 1982.

Titre de reconnaissance de la Nation n°073/1070991 du 16 janvier 2014.

Croix du Combattant Volontaire barrette Afrique du Nord – Arrêté du 07 février 2016.